Vous trouverez le début (21 mars) des ACTUALITES CORONAVIRUS en page 4 des archives  ou cliquez sur début des actualités
Voici la carte  de synthèse  réactualisée du déconfinement par département

ce jeudi 7 mai par le ministère de la santé :

carte7mai 
Quelles sont les interdictions qui distinguent les départements rouges ? Dans ces zones, jusqu'au 2 juin a priori, les parcs et jardins resteront fermés, tout comme les collèges. Des assouplissements sont aussi prévus pour le retour progressif à l'école. En réalité, l'immense majorité des interdictions du plan de déconfinement concernent les départements rouges comme verts.

 En vert ou en rouge, il nous sera toujours impossible de nous rassembler à plus de 10.

  • Tous les lycées de France restent fermés, les crèches et les maternelles rouvriront leurs portes.
    En revanche, seuls les départements où la circulation épidémique est faible pourront rouvrir les collèges, ceci à compter du 18 mai.
  • Que votre département soit en "rouge" ou en "vert", il sera possible de vous rendre chez un coiffeur ou dans un institut de beauté, à condition que les mesures sanitaires soient respectées.

  • Le ministre de l'Intérieur a annoncé que l'accès aux plages et aux lacs resteraient fermé, sauf si une décision du préfet permet le contraire, en accord avec les maires qui tiennent résolument à cette mesure, et si les garanties de distanciation sociale sont assurées.

  • TRANSPORTS : Le port du masque sera obligatoire (amende en cas de non  respect).
    En Ile de France l'accès aux transports aux heures de pointe sera réservé aux personnes dotées d'une attestation.

  • Les transports inter-régionaux et le trafic aérien ne seront possibles que pour des motifs impérieux ou professionnels dans tous les départements.
    Pas de distinction donc, sur cette question, entre les territoires classés en vert et ceux classés en rouge à la fin de la semaine.
    Dans tous les départements français, après le 11 mai, les vols seront encore réservés "aux motifs impérieux professionnels et familiaux", avec un port du masque obligatoire.

  • Les lieux de cultes restent fermés dans tous les départements.

  • Il faudra une attestation seulement dans le cas où on sort de son département (et plus de 100 km). L'attestation sera prochainement téléchargeable en format papier et en format numérique.

  • Les personnes agées ou malades sont invitées à continuer à rester chez elles et prudentes durant leur sorties

  • Des tests seront opérationnels dès le 11 mai pour les personnes présentant des symptômes du coronavirus et celles qui auront été en contact avec elles, 700 000 tests par semaine seront possible. 

    Si vous ne savez pas si vous êtes une personne à risque, voici une énumération qui pourait vous intéresser :

    PATHOLOGIESARISQUES

Une nouvelle attestation sera bientôt disponible, elle concerne les déplacements au-delà des 100 km, qui seront possibles seulement en cas de motif professionnel ou pour un motif familial impérieux. Ces 100 kilomètres seront bien calculés "à vol d'oiseau". Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé jeudi 7 mai que deux cas de figure seront alors possibles :

  • Si vous êtes à moins de 100 kilomètres de votre domicile, un simple justificatif de domicile (facture, certificat d'assurance, carte grise...) suffira pour justifier vos déplacements.
  • Si vous êtes à plus de 100 kilomètres de votre domicile, vous devrez justifier du "caractère impérieux" de votre déplacement.

"Une nouvelle attestation de déplacement impératif, ou obligatoire, sera donc nécessaire si vous dépassez cette distance. Le document sera prochainement disponible sur le site du ministère de l'Intérieur. Cette attestation de déplacement à plus de 100 km devrait a priori donner des précisions sur les fameux motifs professionnels ou familiaux "impérieux", justifiant un éloignement exceptionnel de son domicile. La définition de "motifs impérieux" est jusqu'ici laissée à l'appréciation des forces de l'ordre lors de leurs contrôles. Toutefois, les personnes qui ont recours à cette justification pour un déplacement peuvent citer plusieurs raisons : la maladie grave d'un proche, l'accompagnement d'une personne vulnérable ou non autonome, le décès d'un parent, un déménagement prévu ou encore l'exécution d'un jugement actant la résidence des enfants. Dans ces cas, il faudra se munir de documents officiels pour justifier le motif du trajet.". 

Une autre attestation concernera les tranports en Ile de France.

 Notez bien ! La poste réouvrira progressivement dans sa totalité entre le 11 mai et la fin du mois.
Plus de détails sur le site : laposte.fr

samedi 9 mai

Même dans une zone verte le virus circule : la Dordogne est aujourd'hui dans ce cas.
Ne relâchons pas nos efforts et respectons les gestes barrière ainsi que l'obligation du port du masque.

lundi 11 mai

La France n'est plus en confinement, enfin presque plus dans des conditions de confinement.
1/ Dans les transports, au travail, dans les magasins... ..................le masque est désormais l'accessoire indispensable pour certaines sorties.
Rappel des conseils pour bien entretenir ces précieux bouts de tissu.IMG 1914

Celui-ci doit bien recouvrir le nez et le menton, et il doit être gardé "en permanence" pendant ce temps de transport, insiste Pierre Parneix. "Le concept de distanciation sociale sera très difficile à mettre en pratique dans les transports", prévient le médecin. D'où la nécessité de porter ces masques de protection. 

La nouvelle attestation de déplacement n'est pas encore disponible à cette heure, le conseil est de se munir de l'ancienne attestation dérogatoire de déplacement dans le cas où l'on se déplace de plus de 100 km (avec motif impérieux).
"Nous entrons dans un monde qui est nouveau, dans lequel il faut que nous apprenions à conjuguer activité économique, travail et circulation du virus", a déclaré le ministre de l'Economie.

Quels gestes doivent-ils adopter dès ce soir, une fois sortis du travail ?

En quittant son lieu de travail :

Premier geste à adopter dès qu'on termine sa journée : bien se désinfecter les mains avant de quitter les lieux.
Pierre Parneix conseille également de nettoyer son téléphone portable et ses lunettes, deux des objets "que l'on touche le plus souvent" pendant la journée. Le médecin suggère de les nettoyer avec de l'alcool à 70°, "très actif sur le virus", ou à l'aide de lingettes alcoolisées.
Pendant vos trajets, il faut à tout prix éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux, le visage de manière générale. Vous pouvez en effet être contaminés de cette manière, après avoir touché un objet en contact avec le virus

S'il sera difficile d'éviter de toucher certaines surfaces (barres de métro, sièges...) dans les transports, il est essentiel de se désinfecter les mains une fois sortis. "Il peut y avoir du virus sur ces barres, explique Pierre Parneix. Il faut donc se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique. On les frictionne pendant 15 à 30 secondes, jusqu'à ce que le produit soit entièrement sec." 

De retour à son domicile :

Mesure prioritaire conseillée par Pierre Parneix une fois de retour chez soi : "Avoir les mains propres", et donc se désinfecter de nouveau les mains à l'aide d'un gel hydroalcoolique. Le médecin recommande également de laisser ses chaussures et sa veste à l'entrée de son domicile, ainsi que ses clés, puis de se laver les mains. Il n'est toutefois "pas nécessaire" de nettoyer sa veste ou son manteau, précise-t-il "Le virus a une survie relativement courte sur les textiles. Si les quantités du virus sont infimes sur le vêtement, souvent, en moins de trois heures, il aura disparu." Seul un textile visiblement souillé – si quelqu'un vous a toussé ou éternué dessus dans le métro par exemple – doit être immédiatement nettoyé.

Une douche n'est cependant "pas indispensable" de retour chez soi. Quant au ménage dans son domicile, il faut poursuivre un nettoyage régulier, comme d'habitude – tout en nettoyant souvent ses poignées de porte avec de l'eau de Javel ou de l'alcool à 70°.  

mardi 12 mai

Voici les liens pour obtenir votre attestation pour les déplacements de plus de 100 km : 
Vous pouvez télécharger et imprimer la version papier en cliquant sur : déclaration.

ou télécharger la version numérique : https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/

Le bulletin évolue, les tests de dépistage sont désormais affichés et il n'y aura plus que 2 publications par semaine.

Bulletin du mardi 12 mai 2020

 Une des écoles de Fenouillet (près Toulouse) qui accueillait les enfants des soignants, ferme après la découverte d'un cas de coronavirus dans le personnel municipal.


 vendredi 15 mai

Dernier bulletin de l'ARS : la courbe de l'Evolution à l'hopital baisse toujours.

20000 tests par jour en Occitanie.

ARS OCC BUL 66

  samedi 16 mai :

- Les frontières de la France avec les pays non européens sont fermées jusqu'à nouvel ordre.
Les restrictions aux frontères de la France avec les pays de l'espace européen seront quant à elles "prolongées jusqu'au 15 juin au moins".

Ouverture de certaines plages à condition de faire du sport, marcher, courir, et de ne pas se rassembler.

- Il faut continuer à respecter les gestes barrières et porter son masque en lieu public si nous voulons nous protéger et protéger les autres.
Petite précision : il est possible de laver ses masques avec d'autres vêtements à condition de respecter les 60° et les 30 minutes prescrites.

mardi 19 mai 

Bulletin de l'ARS du mardi 19 mai 2020
ARSoccitanie12mai

 Le Tarn et Garonne déplore aujourd'hui son 5ème décès. Pour rappel il en avait 4 depuis le début du mois d'avril.

Restons vigilant !!! Continuons à respecter les gestes de barrière et le port du masque.

vendredi 22 mai 2020

Bulletin de l'ARS du vendredi 22 mai 2020 

ARS OCC BUL 68

 jeudi 28 mai 2020

La France entre ce jour dans la deuxième phase de déconfinement ! Supression de la règle des 100 km !!!

La France est colorée en vert sauf pour l'ile de France, Mayotte, et la Guyane qui passent en orange. Dans ces départements le déconfinement sera, pour trois semaines de plus, un peu plus prudent que sur le reste du territoire.

En zone verte :

- Réouverture des établissements scolaires (l'oral du bac de français est annulé)
- Réouverture des bars, restaurants (avec des restrictions dans les zones orange), port du masque obligatoire, pas de station debout, espacement des tables, pas de menus qui passent de main en main.
- Réouverture des parcs et jardins en zone orange à partir du 2 juin, des campings, plages.
- Réouverture des piscines, salles de sport, gymnases.. 

Les zones orange attendront jusqu'au 22 juin.

Culture : 

Phase 2 du déconfinement : le premier ministre Edouard Philippe a détaillé jeudi les dates et modalités de réouverture des lieux culturels.

 

 

Edouard Philippe a détaillé jeudi 28 mai les dates et modalités de réouverture des lieux culturels. Les musées et les monuments seront rouverts "à travers le territoire" à partir du 2 juin et le port du masque y sera obligatoire, a annoncé le Premier ministre.

 

 

 

Réouverture le 2 juin des théâtres, salles de spectacles et musées en zone verte.

"Dans les zones vertes, les salles de spectacle et les théâtres vont ouvrir à compter du 2 juin", a ajouté Edouard Philippe, en précisant que le port du masque sera obligatoire et que "les règles de distanciation physique devront y être respectées par une organisation spécifique des places assises, une gestion des flux conforme au protocole sanitaire".

Dans les départements encore en zone orange en revanche (de l'Ile-de-France, la Guyane et Mayotte), le déconfinement sera "un peu plus prudent que dans le reste du territoire" parce que "le virus y circule un peu plus qu'ailleurs", a précisé Edouard Philippe. Est ainsi maintenue la limitation des rassemblements à dix personnes. Et il faudra attendre le 22 juin pour la réouverture de salles de spectacle et les théâtres.

Sur tout le territoire français, ouverture des cinémas le 22 juin

Les cinémas pourront eux de nouveau accueillir du public partout sur le territoire à partir du 22 juin, a annoncé le Premier ministre."Les exploitants de cinéma eux-mêmes voulaient que la réouverture soit nationale de façon à pouvoir organiser la programmation des salles", a précisé Edouard Philippe alors que certaines mesures de déconfinement sont différenciées entre les zones vertes et les zones oranges du territoire.

Signe de la prudence du gouvernement, les événements culturels et sportifs organisés dans l'espace public resteront eux "suspendus jusqu'au 21 juin au moins et dans toute la France", a-t-il poursuivi. Les discothèques, salles de jeux stade, hippodromes, "dont l'essence même est de rassembler les gens dans un esprit festif, resteront fermés au public jusqu'au 21 juin au moins".